Les yeux de Laura Mars (Irvin Kershner, 1979)

Publié le par un satyre voyeur

Reprenons un peu les bonnes vieilles habitudes : évoquer vaguement et à la va-vite le film de la veille histoire de conserver une trace...



"Les yeux de Laura Mars" est un film. Mais aussi un livre dans le film. Mais aussi les organes de la vue de l'héroïne qui voit à travers l'air ambiant, comme tout un chacun, mais aussi à travers un appareil photo (elle est photographe) et également, fait notable, à travers les yeux de quelqu'un d'autre : un tueur exerçant son art sur les proches de cette Laura Mars, qui n'a en plus, à priori, rien à voir avec Veronica ni avec la planète ni avec la friandise.
Sur un scénario de notre ami John Carpenter, Irvin Kershner (qui réalisera bientôt "L'Empire contre-attaque", "Jamais plus jamais" et "Robocop 2", donc lui aussi notre ami) dirige Faye Dunaway, Tommy Lee "Josh Hartnett est mon sosie" Jones, Brad Dourif (voix de Chucky) et Raul Julia (Gomez, Bison) dans un esthétisme plus 70's tu meurs boosté par une B.O. dominée par KC & The Sunshine Band ((Shake Shake Shake) Shake Your Booty) et Barbra Streisand (aïe).
Au final, quelles impressions ? Un thriller décent basé sur une idée amusante, plombé par un traitement aujourd'hui plutôt convenu et un final lourdaud. Ah ah, ça c'est envoyé.

Commenter cet article

L'AUTRE 21/04/2008 19:25

Presque un an pile apres Dick Tracy !Ceci dit, J'aimerais bien voir ce film.