Adam's Apples (Anders Thomas Jensen, 2005)

Publié le par Mr Blouch

(ou la rédemption par les Bee Gees)

Adam, néo-nazi, doit purger une peine de travaux d'intérêt général dans une petite église dont le prêtre, Ivan, possède une foi irréprochable ou presque. Moins foutage de gueule et larmoyant que les films de son compatriote danois Lars Von Trier, Anders enchaîne avec maestria scènes dramatiques atroces et retournements hilarants inattendus dans cette confrontation originale. Les images sont magnifiques, le second degré omniprésent, les personnages principaux et secondaires farfelus à souhait, et le scénario concilie de fort belle manière cuisine et combat biblique...

En sortant de la salle, j'étais tout euphorique.

Notons pour l'anecdote qu'on retrouvera Mads Mikkelsen (le prêtre) dans le prochain James Bond, Casino Royale...

Commenter cet article

bo 31/08/2006 13:17

ah ouais, en fait ça veut dire "moins second degré" et donc "plus premier degré", c'est ça ?
ah ouais

bo 13/08/2006 01:35

ça veut dire quoi : "Moins foutage de gueule et larmoyant que les films de son compatriote danois Lars Von Trier" ?

Mr Blouch 14/08/2006 12:31

C'est loin d'être une critique, au contraire. Ca veut juste dire que j'adore les films de Von Trier, et en particulier le fait que derrière ces films dramatiques qui font beaucoup pleurer il y a souvent, à mon avis, une grosse farce planquée, d'où une sorte de foutage de gueule. La dualité du personnage en fait un réalisateur passionnant.Dans Adam's Apples, l'humour est beaucoup plus explicite...