A la manière de ... (HS)

Publié le par Olivier

Dans le temps qu'il reste, un homme siffle la musique du parrain et un tank comique vise la tête d'un homme qui téléphone en marchant. Il y a Saleh Bakri. Dans Departures, un homme joue du violoncelle, prend des bains et prépare les morts à la mise en bière. Dans Ma Mère, un fils marche dans le sable et couche avec la meilleure amie de sa mère sous les yeux de cette dernière.

Roma est capitale dans un film fourre-tout, à la fois biographie et documentaire. On y voit des habits de religieux clignotants, des putes et un public énervant. Hey mec, elle est où ma caisse ? est une oeuvre somme. Mais la multiplication des humours divise le public. Dans Soeurs de sang, on retrouve tout de Palma. Des voyeurs, un meurtre, des split-screens mais aussi un gâteau d'anniversaire. J'aime bien Margot Kidder, qui me rappelle que Black Christmas était un chouette film également. La visite de la fanfare offre une jolie scène romantique sur fond de disco roller. Il y a Saleh Bakri.

Dans le mépris, on entend une musique. Une seule. Elle est devenue le générique des hommages au cinéma. Brigitte Bardot y est souvent nue et les hommes souvent cons à part Fritz. Sur les hauts de Hurlevent, les gens ne semblent pas vieillir et ne s'amusent pas beaucoup, Binoche peut être brune ou blonde, et c'est globalement très ennuyeux. De belles tirades sont lancées dans my own private Idaho, et l'amour y est dynamiquement figé. Audition porte bien son nom. Il y est question d'audition, d'oreille et de langue coupées, de téléphone et d'écoute. Et de sac qui fait peur. En voilà un film épatant.

Le temps qu'il reste, Elia Souleiman, 2009
Departures, Yojiro Takita, 2008
Ma mère, Christophe Honoré, 2003
Roma, Federico Fellini, 1972
Hey mec, elle est où ma caisse ?, Danny Leiner, 2000
Soeurs de sang, Brian de Palma, 1973
La visite de la fanfare, Eran Kolirin, 2007
Le mépris, Jean Luc Godard, 1963
Les hauts de Hurlevent, Peter Kosminsky, 1992
My own private Idaho, Gus Van Sant, 1991
Audition, Takashi Miike, 2002
Black Christmas, Bob Clarke, 1974

Commenter cet article

Florian 12/03/2010 12:26


En un week-end ? Mais ... comment ?

C'est un hors-série, mec !

Dans Roma je me souviens du public et de la découverte des Fresques.
Dans My Own Private Idaho, je me souviens de l'ambiance beat generation.
Dans le Mépris, je me souviens que l'Odyssée étais un beau sujet.

Je n'ai pas (encore) vu les autres.

(ps : je n'aime pas qu'on m'appelle "mon gros")


Mr Blouch 12/03/2010 00:12


En un week end mon gros, en un week end !
Et si tu veux mélanger aux tiens, fais toi plaisir...


Florian 11/03/2010 23:53


Tu as vu tout ces films en une semaine ?