Les chansons de l'année 2012

Publié le par Tzvetan Liétard

Je renouvelle l’expérience de la liste de fin d’année et le résultat est psychologiquement étonnant et pas désagréable. Le pouvoir du voyage dans le temps grâce aux chansons.

En revanche, je ne suis pas certain que la playlist plaise.

 

L’amour au couteau, Les primitifs du futur

Bixland, Les primitifs du futur (rapport à Young Man with a horn)

Song of you, Laurent Voulzy (en raison d’une vidéo étrange, et flippante quand on la revoit)

L’auto-stop, Maxime Leforestier

Rock’n’roll is here to stay, Grease, The Leningrad Cowboys (goes America)

Non Non Non, Miossec

Sway, Dean Martin (La Folie Almayer)

The Ballad of Cable Hogue, Calexico

La ballade des pendus, François Villon, Léo Ferré (La raison du pus faible)

Amazone, Jean Corti

Come on baby let’s go to downtown, Neil Young

Style, Frank Sinatra, Dean Martin & Bing Crosby (Robin & the Seven Hoods)

The Hell of it, Paul Williams (mort de William Finley)

Coming out, Alexis HK

J’y suis, j’y reste, Zebda

Killing in the name, Rage Against the Machine

Ce n’est rien, Julien Clerc

Katy Cruel, Joe Dassin

Waterloo Station, The Kinks

Mr Trolololo, Eduard Khill

Juifs, Arabes, ensemble, Katerine (Les aventures de Rabbi Jacob)

Hard Day’s night, the beatles (Beauvoir, Beatles)

L'Envol du pingouin, Jean-Jacques Vannier (De Gaulle semaine)

Dépêche-toi, les Têtes Raides

to be dammit ornette to be, Pascal Comelade

Fight test, the Flaming Lips

The initials BB, Gainsbourg

Cromwell, Monty Pythons, (semaine royale)

Last days of disco, Yo la Tengo

But I might die tonight, Cat Stevens (Deep end)

white light/white heat, Velvet Underground, Ralph Stanley The Bootleggers feat. Mark Lanegan, (Lawless)

la porte à droite, Jean Ferrat

À Saint-Lazare, Barbara, Bruant, paraBellum

Ma gomme, Fred Poulet

Soleil d’hiver, Niagara (Papa)

Kingston Town, UB40

she's gonna break some heart tonight, Lee Hazlewood introducing Tommy Parson

non vraiment, ça n'avance pas, les Clip’s (influencés sans le savoir tout à fait par Demy et Legrand)

La tristitude, Oldelaf (le vaccin afonctionné)

Le premier jour, Étienne Daho (Le premier jour du reste de ta vie)

La ballade de Johnny Jane, Serge Gainsbourg (Je t’aime moi non plus)

Jamaïca Farewell, Harry Bellafonte

La ligne Holworth, Graeme Allwright

 

Et toi, combien en avais-tu reconnu ?

Publié dans Musique aux autres

Commenter cet article