on pourrait croire qu’arrive enfin un nouveau millénaire

Publié le par Tzvetan Liétard

Les Beaux Gosses n’a pas été un film si cru que je ne l’aurai pensé. Un film qui vaccine d’une nostalgie de Rennes, de toutes les nostalgies, d’ailleurs.

Les Sorcières de Salem est efficace. Ici, la foule est gentille. C’est la seule chose bizarre. Ça s’appelle le peuple. Un film de gauche ? Dans les série des films qu’on peut imaginer : The Crucible par Fritz Lang ou Eliah Kazan.

 

Les Beaux Gosses, Riad Sattouf, 2009

Les Sorcières de Salem, Raymond Rouleau, 1957

Commenter cet article