Quelques bons films vus en 2013

Publié le par Tzvetan Liétard

Comme l’an passé, et parce que j’aime bien les listes, je vais tenter l’exercice des films préférés vus en 2013.

Pour trouver des pensées que j'associe à ces films, on en entrera le titre dans la case recherche en haut de la colonne de gauche.

Il y aura deux listes en fonction de l'année de production, ceux d’avant 2011 et ceux d’après.

On a tout fait pour éviter de répéter un nom de réalisateur. Par exemple, dans la liste suivante, j’aurais bien mis la noche de enfrente, mais Raúl Ruiz figure aussi dans la liste d’en bas.

On commence avec les films produits depuis 2011 vus en 2013 (ordre alphabétique des réalisateurs).

S’il y manque beaucoup de films de 2013 des listes habituelles, c’est souvent parce que je ne les ai pas vus. Je n’ai vu que 9 films datant de 2013 parce que les programmes les circuits d’art & essai de Belgrade sont assez faibles (un film n’est souvent diffusé qu’une ou deux fois en période de festival) et que je ne télécharge pas. Quant à certains films internationaux, je les ai bêtement laisser filer.

Les films ci-dessous sont garantis vus au cinoche.


Kuma,
Umut Dağ, 2012

Killing them softly,
Andrew Dominik, 2012

Los Salvajes,
Alejandro Fadel, 2012

L’Inconnu du lac,
Alain Guiraudie, 2013

天注定 (Tian zhu ding),
Jiah Zhang-Ke, 2013

アウトレイジ ビヨンド (Autoreiji Biyondo),
Takeshi Kitano, 2012

Like someone in love,
Abbias Kiarostami, 2012

Along the roadside,
Zoran Lisinac, 2013

Camion,
Rafaël Ouellet, 2012

Kad svane dan,
Goran Paskaljević, 2012

Beast of the Southern Wild,
Benh Zeitlin, 2012

 

La liste des films d’avant 2011 était plus problématique car il fallait sélectionner parmi les très nombreux qui restaient. J’ai procédé par élimination en laissant parler le bas-ventre. Une liste, puis une plus réduite, et encore jusqu’aux vingt arbitraires finaux.

J’ai vu énormément de chefs d’œuvre mais on trouvera ici vingt des films qui m’ont le plus touché pour des raisons pas toujours cinématographiques.

Quelques uns des films ci-dessous (huit, un gros tiers) ont été des versions piratées.


The Limits of control,
Jim Jarmusch, 2009

Man on the Moon,
Miloš Forman, 1999

Le temps retrouvé,
Raúl Ruiz,
1999

Rien ne va plus,
Claude Chabrol,
1997

In weiter Ferne, so nah !,
Wim Wenders, 1993

Gandahar,
René Laloux, 1988

À nos amours,
Maurice Pialat, 1983

Chiedo Asilo,
Marco Ferreri, 1979

Die Liebesbriefe einer portugiesischen Nonne,
Jesús Franco, 1977

Charley Varrick,
Don Siegel, 1973

Torino nera,
Carlo Lizzani, 1972

Amico, stammi lontano almeno un palmo,
Michele Lupo, 1972

There was a crooked man,
Joseph L. Mankiewicz, 1970

Violenza al sole,
Florestano Vancini, 1969

A High Wind in Jamaica,
Alexander Mackendrick, 1965

3:10 to Yuma,
Delmer Daves, 1957

The Fastest Gun Alive,
Russell Rouse, 1956

Rawhide,
Henry Hathaway, 1951

La Grande Illusion,
Jean Renoir,
1937

Die Puppe,
Ernst Lubitsch, 1919

 

Tiens, je m'aperçois que la liste contient quatre films que j'avais déjà vus (Mankiewicz, Laloux, Renoir, Ferreri).

 

C'est bath, le cinoche, j'aime ça, moi, le cinoche.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dr orlof 04/01/2014 11:01


Voilà une liste singulière mais passionnante. Du coup, on se retrouve sur le film de Zeitlin que j'avais placé dans mon Top de l'an passé.


Et je suis très jaloux car je n'ai jamais vu le Franco que tu cites. Existe-t-il en DVD? 

Tzvetan Liétard 04/01/2014 19:36



Merci de la visite !


Je ne sais pas si "Lettres d'amour d'une religieuse portugaise" existe en DVD. Je vois qu'il a disparu de Youtube où je l'avais aperçu. Quant à moi, je l'avais vu lors d'un petit cycle hommage à
Jess Franco à la cinémathèque de Belgrade dans une copie bien jaunie. Le cycle comprenait :


La mano de un hombre muerto, 1962
Succubus, 1967
Nachts, wenn Dracula erwacht, 1970
Vampyros Lesbos,
1971
Die Liebesbriefe einer portugiesischen Nonne, 1976
Jack the Ripper,
1976


Cela correspond donc à tout ce que j'ai vu pour le moment du maître. C'était difficile de choisir entre celui-là,
Succubus, et Vampyros Lesbos. Mais il fallait que je l'inclue d'une manière ou d'une autre étant donné le bonheur de ces trois jours !


(J'en parle un peu ici )


Bonne année et bon anniversaire au "Journal Cinéma du dr Orlof" !