This coffee is cold (20)

Publié le par Florian

Sur Intervention divine, je ne trouve rien d’anecdotique à dire. Produit par Humbert Balsan.
La prochaine fois que je regarderai Les hommes du président, j’aurai lu le livre. Ça me permettra sûrement de suivre plus longtemps ce film. Avec Martin Balsam.
Quand, dans Bande à part, Arthur, Odile et Franz dansent le madison, je me dis que j’aurai dû suivre les leçons d’Olivier S. La prochaine fois, j’aurai appris.
Comme Espion, lève-toi, La mémoire dans la peau se passe en partie à Zurich. Le même plaisir que dans ces productions des années 70 (y compris celles comportant un passage à Paris).

C’est comme ça qu’on trempait l’acier c’est avec Lazar Ritovski, celui d’Underground qui avait la plus belle moustache (l’autre, c’était Miki Manojlović). Pour les improvisations et le démontage de la statue. C’est un film de Želimir Žilnik dont il y a une rétrospective en ce moment.

يد إلهية‎, Elia Suleyman, 2003
All the president’s men, Alan J. Pakula, 1976
Bande à part, Jean-Luc Godard, 1964
The Bourne Identity, Doug Liman, 2002
Tako se kalio čelik
, Želimir Žilnik, 1988

Commenter cet article