Would you mind telling me why you have such a great passion for my compagny

Publié le par Флориан

Une trilogie, un original et son remake, un original sans son remake et une adaptation.

 

Dans Rio Bravo, John Wayne, un alcoolique, un vieillard et un jeune tireur d’élite gardent un prisonnier. Dean Martin chante. Ricky Nelson aussi.

Dans Les nerfs à vif, l’avocat de To kill a mocking bird se bat contre l’ancien taulard de Night of the hunter. Telly Savalas y a des cheveux et n’y meurt pas.

Dans El Dorado, John Wayne, un alcoolique, un vieillard et un jeune lanceur de couteaux gardent un prisonnier.

Dans Les Nerfs à vifs, Juliette Lewis joue très bien l’adolescente mal dans sa peau, un peu bébête. C’est Saul Bass qui a conçu la séquence d’ouverture. On apprend son nom.

Dans L’inconnu de Las Vegas, je me demande qui est l’inconnu. C’est Saul Bass qui a conçu la séquence d’ouverture. On a retenu son nom. Dean Martin chante. Quelqu’un l’y prend pour Ricky Nelson.

Le titre international (anglais) de La guerre Polono-russe, c’est Blanche-Neige et le Russe rouge Malgré des difficultés à entrer dans ce qui sera un long vidéo-clip, on se prend au jeu et on aime Yobbo, le personnage principal et Silny Borys Szyc qui l’interprète. C’est une production totalement polonaise (sans Juliette Binoche ni Sophie Marceau). C’est l’adaptation d’un best-seller polonais.

Rio Lobo est censé être l’ultime remake Hawksien de Rio Bravo. On tourne encore en nuit américaine en 1972. Maintenant que j’ai vu les trois, je peux me faire une idée.

 

Rio Bravo, Howard Hawks, 1959

Cape Fear, Jack Lee Thompson, 1962

El Dorado, Howard Hawks, 1963

Cape Fear, Martin Scorsese, 1991

Ocean’s Eleven, Lewis Milestone, 1960

Wojna Polsko-Ruska, Xavery Żu­ławski, 2009

Rio Lobo, Howard Hawks, 1972

Commenter cet article